Devenez responsable de votre santé

Review Title
  • 8/10
    Criteria 1 - 8/10
  • 6.3/10
    Criteria 2 - 6.3/10
  • 4.2/10
    Criteria 3 - 4.2/10
6.2/10

L’extrait

I’m going to tell you something that I’ve never told anyone before. I will not kill my sister. I will not kill my sister. I will not kill my sister. Like a sloth. I can do that. Cops, another community I’m not part of. I’m really more an apartment person.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

En général les causes de la maladie se divisent en quatre catégories :
-Hérédité
-Excès ou Carences alimentaire
-Habitudes d’intoxication
-Mauvaises réactions émotionnelles

Votre rythme, c’est votre énergie restante, en urgence ou en préventif, complémentaire, votre avancement dans la maladie, votre ressenti.

Bonnes attitudes de santé

Une attitude responsable est le point de départ de la guérison. Il ne suffit pas de prendre un remède quelconque et se laisser voguer au fil de l’eau. Cela ne fera pas tout, de même que l’aliment qu’il soit bon ou mauvais, vous êtes l’acteur et non le copilote. C’est un ensemble d’hygiène alimentaire qui peut aider tout un chacun. Il serait bienveillant de se poser des questions, éviter certains aliments, manger moins, bouger plus, rétablir sa relation avec les autres et soi-même, et peut-être à partir de ce moment, vous vous ferez bien plus de bien.

Corps et santé

Garder à l’esprit que votre corps est intelligent. Quand il fait de la fièvre c’est pour retrouver la santé et ce n’est pas forcément agréable. Si l’appétit vous manque, écoutez votre corps. Tout processus de guérison passe par des moments plus ou moins désagréables, garder confiance et courage. Expériences vécus de jeûne, et autres processus de détox.

Loi de Hering

Conformément à la Loi de Hering de Cure qui dit : Notre façon de penser, de sentir, nos émotions devraient fournir la force motrice, tout le processus de guérison comme le système nerveux édifie l’énergie vitale nécessaire pour le processus de guérison. Un esprit négatif, pensées destructrices, la violence ne peut jamais diriger le processus de retour à la santé. Ce retour à la santé sera réalisé en fonction de la vitalité, la génétique et les capacités individuelles.